Utiliser les portillons du métro

Vous êtes une personne à mobilité réduite et en fauteuil roulant ? Vous avez besoin d'une aide pour ouvrir les portillons prévus ? STAR met en place un dispositif pour vous aider dans vos déplacements

Une cliente aux portillons du métro

Les portillons dans le métro

Le passage par les portillons pour valider le titre de transport est obligatoire avant de pénétrer dans la zone d'attente des rames sur les quais. Le portillon « PMR » est d’une largeur de 90 cm et réservé en priorité aux personnes à mobilité réduite (voyageurs en fauteuil, avec grandes poussettes, valises encombrantes etc.).

Selon la configuration des stations, les portillons sont installés :

  • en surface, en entrée de station
  • à l’intérieur de la station, en salle des billets
  • ou encore sur les quais (portillon dit « PMR » - Personnes à mobilité réduite).

A noter : Le portillon PMR est bi-directionnel et fait donc l'objet de sens de passage prioritaire/non prioritaire, repéré par des pictogrammes sur les vantaux vitrés des portillons.

Comment ouvrir les portillons dits "PMR" ?

Sans badge d'aide à l'ouverture

Le portillon « PMR » est équipé de deux cibles de validations situées côté droit, à deux hauteurs différentes. Pour franchir le portillon, le voyageur doit valider son titre sur l’un des deux valideurs. La bonne validation déclenche un signal sonore et lumineux et l’ouverture des vantaux. Les voyageurs avec enfant de moins de 5 ans, poussette, valise ou encore chien-guide doivent faire passer ceux-ci devant eux pour franchir le portillon.

Le portillon PMR est bi-directionnel et fait donc l'objet de sens de passage prioritaire/non prioritaire, repéré par des pictogrammes sur les vantaux vitrés des portillons.

Avec un badge d'aide à l'ouverture

Pour certaines personnes à mobilité réduite, des difficultés pour valider et ouvrir les portillons du métro peuvent se présenter. Pour faciliter leurs voyages, STAR et Rennes Métropole, en partenariat avec les associations du bassin rennais, mettent à disposition des badges permettant une ouverture aidée des portillons.
 

Comment fonctionne ce badge ?

Le badge est à fixer sur le côté droit du fauteuil pour faciliter l'ouverture des portillons, afin qu'il soit facilement et rapidement détecté. Une notice d'installation et d'utilisation sera remise au client lors du rendez-vous de remise de badge.
 

Qui peut obtenir un badge ?

Les personnes répondant aux critères suivants peuvent obtenir un badge d'aide à l'ouverture des portillons :

  • Avoir une carte KorriGo Services
  • Être titulaire d'un titre de transport "Gratuité invadilité STAR"
  • Signer l'attestation sur l'honneur confirmant l’impossibilité de réaliser le geste de validation de sa carte KorriGo sur les portillons PMR d’accès au métro

Bon plan : La carte KorriGo Services et le chargement de l’abonnement peuvent être réalisés directement en agence le jour de la remise du badge.

 

A noter : En cas de difficulté particulière par rapport à ces critères, l’usager pourra contacter STAR pour présenter sa situation via notre formulaire de contact https://www.star.fr/points-de-contact/bus-metro (motif « accessibilité ») ou en contactant infoSTAR au 09 70 821 800.

 

Comment obtenir un badge ?

Les badges seront remis à la personne nécessitait une aide à l'ouverture des portillons. Pour cela :

  1. Prendre rendez-vous ci-dessous
  2. Se rendre à l'Espace KorriGo à la date et heure de votre rendez-vous. Le badge sera remis avec une notice d’utilisation et d’installation sur le fauteuil. Le client est invité à venir avec un accompagnateur pour procéder à l’installation du badge sur le fauteuil lors du rendez-vous, sur les conseils de l’agent STAR.

 

A noter : Le badge est gratuit mais en cas de perte, vol ou détérioration, la création d'un nouveau badge sera facturé 8€ (gratuit en cas de défaillance technique)

Prendre rendez-vous à l'espace KorriGo

Des créneaux sont disponibles à l'Espace KorriGo (Gares) jusqu'au 8 juin. De nouveaux créneaux seront ouverts pour des rendez-vous à l'agence République (rue du Pré Botté), à partir du 9 juin.

L’accessibilité du réseau STAR, une priorité de Rennes Métropole

Rennes Métropole est particulièrement soucieuse de garantir un accès universel à son réseau de transports en commun. Les portillons sont conformes aux réglementations en vigueur (établissements recevant du public, normes d'accessibilité, contrôle technique et de sécurité). Ils ont aussi fait l'objet d'adaptations allant au-delà de la réglementation avec notamment l'installation d'un second valideur pour le portillon PMR.

Ces deux valideurs sur le portillon PMR, placés à des hauteurs différentes, permettent de prendre en compte les différentes situations de handicaps. Le portillon PMR offre également un passage plus large que les autres portillons : 90 cm au lieu de 55 cm. La signalétique a été travaillée pour permettre d'expliquer aux utilisateurs comment utiliser ces portillons PMR, y compris pour les personnes avec une poussette ou un bagage. 

Dès le début du projet d'installation des portillons, un travail en partenariat avec le Collectif Handicap 35 représentant des nombreuses associations du monde du handicap a été mené. Ainsi, des réunions se sont tenues à toutes les étapes d'études et de réalisation industrielle des équipements, soit 7 réunions de 2016 à septembre 2020. Dans la continuité de ces échanges, de nouvelles réunions ont eu lieu en octobre 2020 avec le Collectif handicap 35 et avec le collectif On Existe, et ont permis de réaliser de premiers tests et repérages sur le terrain.

Ces essais ont notamment permis d'ajuster le réglage du niveau sonore des valideurs, et d'augmenter la zone de sécurité des portillons PMR, de manière à éviter tout risque de choc avec les vantaux au moment de leur ouverture. Certaines propositions (usage d'une télécommande multifonctions personnelle), après étude de faisabilité, n'ont pu à ce jour être mises en œuvre, mais font actuellement l'objet de recherches complémentaires. L'installation d'un 3ème valideur (à une 3ème hauteur), demandée par certaines associations, est rejetée par d'autres et ne fait donc pas à ce jour l'unanimité.